Traitement eau/air


Traitement de l’air

homepage

BlueMax®

SCIC Environnement est spécialisé dans le traitement des émissions de NOx.


Les NOx (oxydes d'azote) résultent de la combinaison dans l'air à haute température de l'azote et de l'oxygène. Ils regroupent essentiellement deux types de molécules polluantes : le monoxyde d'azote (NO) et le dioxyde d'azote (NO2).

Les NOx sont des gaz polluants et dangereux pour la santé.
Les NOx sont des gaz irritants qui pénètrent dans les ramifications les plus fines des voies respiratoires. Ils sont connus pour aggraver l’asthme, selon des études de l’Organisation Mondiale de la Santé. Par ailleurs, les NOx favorisent la formation d'ozone dans les basses couches de l'atmosphère et participent à la formation des retombées acides et à l'eutrophisation des sols. Ils jouent également un rôle dans l'accroissement de l'effet de serre.

Quelles sont les principales sources d'émission des NOx ?
Les NOx proviennent majoritairement de la combustion des combustibles fossiles (pétrole, charbon et gaz naturel) et de certains procédés industriels.
Les principales sources d'émission de NOx sont :
- le transport routier dont la contribution est en baisse depuis une dizaine d'années grâce à l'équipement des véhicules en pots catalytiques,
- le secteur de l'industrie et de la production d'énergie (centrales thermiques, usines d'incinération…).

Les émissions de NOx sont soumises à réglementation.
Depuis 2005, la législation sur les véhicules diésel en France et dans le reste de l'Europe exige une réduction drastique des émissions de NOx. Les constructeurs automobiles, au premier rang desquels ceux de poids-lourds, ont dû revoir les systèmes d’échappement de leurs véhicules. De plus en plus de voitures diésel, tracteurs ou engins de chantier sont aussi équipés avec des systèmes SCR
Les installations industrielles, mettant en œuvre des procédés utilisant la combustion, sont elle aussi soumises à réglementation ; les textes fixant les limites d’émissions des polluants atmosphériques diffèrent selon qu'il s'agisse d'installations classées soumises à déclaration ou autorisation.

Où s’approvisionner, aux Antilles Guyane, en produit de traitement des émissions de NOx ?
SCIC Environnement est votre producteur local de BlueMax®, pour la dénox de votre camion poids-lourds, vos engins de chantier, vos bus, tracteurs, ou votre voiture.
Depuis 2006, SCIC Environnement dispose d’une unité de production d’urée en solution afin de répondre à la demande locale de l’industrie pour le traitement des émissions des Nox.
Notre urée en solution est commercialisée sous notre propre marque : BlueMax®, en bidons de 5L, en fûts de 220L, en IBC de 1000L ou en vrac (remplissage de vos distributeurs équipés de pompes spécifiques).

Pour connaitre nos points de vente, ou devenir notre partenaire distributeur, contactez notre conseiller vendeur.

Pour plus d’informations, contactez notre conseiller technique.

Réduction des Nox conformément aux normes Euro 5 et Euro 6

Depuis 2006 la SCIC dispose d’une unité de production d’urée en solution afin de répondre à la demande locale de l’industrie pour le traitement des émissions nocives d'oxydes d'azote (Nox).

BlueMax® est une Solution d’ Urée à Haute Pureté, sans danger, non explosive, non inflammable et non toxique pour l’environnement.

Plusieurs conditionnements disponibles :
- Bidon de 5L
- Fût de 220L
- Livraison « Vrac » à partir de 600 L


Traitement de l’eau

homepage

Nitramax®

SCIC Environnement spécialisé dans le contrôle de la formation d’H2S dans le réseau d’assainissement urbain.


SCIC Environnement met en œuvre depuis 2009 une solution préventive pour lutter contre le gaz toxique et corrosif H2S (hydrogène sulfuré) qui se forme dans les conduites d’eaux usées.

L’H2S, un gaz olfactif, très toxique

Le sulfure d'hydrogène, ou hydrogène sulfuré, est un composé chimique de formule H2S, constitué de soufre et d'hydrogène. C'est un gaz inflammable, incolore, à l'odeur nauséabonde d'œuf pourri, et considéré depuis 2010 comme très toxique par l’Union Européenne. En effet, il est mortel dès que les concentrations atteignent plus de 1000ppm. Cependant, à partir d’une concentration de 100ppm pendant plus de 2 minutes, l’hydrogène sulfuré anesthésie le nerf olfactif, ce qui le rend indétectable par la seule odeur et devient un véritable danger.
Le dégagement d’H2S se produit en présence de matières ou résidus organiques ou minéraux (production de sulfures), dans les systèmes d’assainissement, les stations d’épuration des villes, les égouts, ou de traitements des eaux des sites industriels.
En plus d’être malodorant et toxique pour les opérateurs sur sites, l’H2S est un gaz corrosif et a, de ce fait, des conséquences catastrophiques sur les équipements électriques et les structures en bétons des réseaux d’assainissements.

Pourquoi faut-il lutter contre la formation des H2S ?
Il est indispensable de lutter contre la formation de H2S, de manière à :
- Accroître la sécurité du personnel exploitant ;
- Améliorer la performance des réseaux et ouvrages d’assainissement collectif ;
- Réduire les coûts d’exploitation des réseaux d’eau ;
- Prévenir la détérioration (corrosion) des infrastructures des réseaux d’eaux usées ;
- Réduire les plaintes des riverains relatives aux odeurs des stations d’épuration et postes de refoulement.

Comment traiter les H2S formés ?
Il existe plusieurs systèmes mécaniques et chimiques pour traiter les H2S formés, mais SCIC Environnement propose une solution préventive, basée sur l’injection en amont des portions de réseaux concernées, d’un réactif non toxique et ne créant pas de résidu dans les réseaux : Nitramax.

Nitramax est une solution de nitrate de calcium, un réactif qui :
- ne génère absolument pas de boues contrairement au sulfate ferreux ou au chlorure ferrique :
1/ ne réagit pas avec les sulfures dissous,
2/ inhibe la formation de sulfures dans les effluents en anaérobiose ;
- n’a pas d’effet sur le pH
- n’a pas de réaction chimique ni d’effet néfaste sur les bactéries présentes dans les effluents.
Le nitrate rend les effluents anoxiques et favorise donc le développement de bactéries aérobies et en particulier les bactéries dénitrifiantes qui vont réduire le nitrate en N2 gazeux. Le fort développement des bactéries dénitrifiantes généré par le Nitrate de calcium va inhiber le développement des bactéries sulfato-réductrices (BSR) à l’origine de la formation des sulfures et de l’H2S. Il y a donc prolifération des populations de bactéries aérobies et inhibition (sans disparition) des bactéries anaérobies strictes.

L’Injection de Nitramax par SCIC Environnement
SCIC Environnement offre un procédé fiable et en permanence sous contrôle pour éviter la réapparition de l’H2S grâce :
- au contrôleur de dosage qui régule le dosage de Nitrate de calcium grâce au contrôle des paramètres à l’origine de la formation d’H2S comme le débit, la température des effluents, le temps de séjour ;
- à la télégestion et à la possibilité pour le client de visualiser à tout instant les paramètres de fonctionnement du traitement et en particulier la concentration d’H2S mesurée au point de traitement, sur un site internet dédié ;
- A une garantie de performance moyenne journalière d’H2S < 5 ppm.

Pour connaitre nos points de vente, ou devenir notre partenaire distributeur, contactez notre conseiller vendeur.

Pour plus d’informations, contactez notre conseiller technique.

Nitramax® une solution développée localement pour s’adapter aux besoins du secteur de l’assainissement de la Martinique face à la problématique de l’H2S. NitraMax® est un moyen de lutte efficace contre les Pollutions Olfactives, la Corrosion et les Dangers liés aux émanations d’H2S. En Martinique plusieurs sites ont été équipés de ce dispositif. Il consiste en un apport piloté de Sels de Nitrate dans les eaux usées pour inhiber la formation de sulfures dissous et d’H2S.

Nitramax® est un procédé de traitement préventif contre l’H2S qui utilise des produits non dangereux et sans impact sur l’environnement. Son utilisation présente donc un confort lors des manipulations pour le personnel exploitant et aucun risque de dégradation des équipements et des ouvrages.

Etapes pour la mise en place d’un procédé Nitramax® :

1) Une étude diagnostique du réseau à traiter, réalisée avec notre partenaire Athéo Solutions , bureau d’étude spécialisé.

2) Une stratégie de dosage adaptée pour répondre aux objectifs de réduction d’H2S, basée sur les données de l’étude diagnostique.

3) Une phase d’essais après mesures réalisées sans traitement pour ajuster la quantité de solution à injecter en vu d’atteindre les objectifs.

4) Un automate de dosage programmé à partir d’un modèle dynamique (activité bactérienne; température, débit des effluents; temps de pluie etc…) qui assure une injection optimisée et efficace en s’adaptant aux variations.

5) Le contrôle de l’efficacité du système lors de la mise en service du traitement (en général à la livraison du poste).

Pour toutes vos demandes notre service commercial
est à votre écoute au : 0596 60 51 11
Par fax : 0596 60 93 52

Contact :
Cédric ALEXER
Responsable développement Antilles/Guyane
Mobile : 0690 50 87 61
mail : cea@scicgroup.com